Berceau des musiques du monde et lieu de création à l'origine du festival, le Club Balattou accueille chaque année le Festival International Nuits d'Afrique

Le Festival International Nuits d'Afrique :

du 6 au 18 juillet 2021

35e édition


Dévoilement de la programmation : 1er juin 2021

  • Boulila (Maroc) - 15 $
    mar. 06 juil.
    Club Balattou
    Un saxophone vibrant qui jazze les cordes ensorcelante du guembri ; une ambiance qui oscille entre mysticisme gnawa et exaltation de l’impro : on imagine bien la vibe du lauréat des Syli d’Or de la musique du monde 2021 animer, au crépuscule, les ruelles typiques des médinas de Marrakech.
  • Daby Touré (Mauritanie-Sénégal) et Joyce N'Sana (Congo) - 20 $
    mer. 07 juil.
    Le National
    Programme double pour cette soirée aux échos afro-blues, où domineront les voix planantes et enlevantes des deux artistes qui se succèderont sur scène.
  • Lara Klaus (Brésil) - 15 $
    mer. 07 juil.
    Club Balattou
    Empreinte des sons tantôt feutrés, tantôt énergiques, qu’elle tire des percussions brésiliennes, la musique de celle qui a remporté le Syli d’argent de la 14e édition des Syli d’Or de la musique du monde agence divinement les rythmes du nord-est du Brésil, la soul et la musique afro-latine.
  • Soirée Rythmes au féminin (Algérie-Bénin-Brésil-Zimbabwe) - 20 $
    jeu. 08 juil.
    Le National
    Elles jouent de la voix, sur tous les tons, jouent d’instruments avec un talent incroyable et une énergie sans limite. Tout en laissant s’exprimer leur sensibilité. Meryem Saci, Flavia Nascimento, Carine au micro et Chipo Nyambiya sont talentueuses, flamboyantes et allumées.
  • Bumaranga (Colombie) - 15 $
    jeu. 08 juil.
    Club Balattou
    À la croisée des rythmes indigènes et des sons importés par les esclaves venus d’Afrique, les Cumbia, Puya, Tambora et Mapalé de Bumaranga mettent en avant plan les percussions et flûtes traditionnelles, que le groupe magnifie à coup de batterie et d’instruments électriques.
  • Jab Djab et invités (Trinidad-Jamaïque-Burkina Faso)- 20 $
    ven. 09 juil.
    Le National
    Célébrer Nuits d’Afrique sans Jab Djab ? Impossible! Ils étaient là au tout début, avec leur sens de la fête et leur immense talent pour faire lever le public. Ils s'entourent pour cette soirée de King Shadrock, Kabey Konaté et Kayiri venus rendre un hommage à la pluralité des rythmes.
  • Senaya (Sénégal - Guadeloupe) - 15 $
    ven. 09 juil.
    Club Balattou
    Senaya illumine la scène, farouchement et magnifiquement libre. L’autrice, compositrice, interprète et guitariste, boursière du Conseil des arts du Canada, décline tout en finesse, dans son SoûlKreôl, rythmes d’Afrique et des Antilles, jazz, funk, blues, folk, R&B et même negro spiritual.
  • Dina Lévry (Côte d'Ivoire) - 15 $
    sam. 10 juil.
    Club Balattou
    Chanteuse principale de l’orchestre de l’Hôtel Ivoire à Abidjan, cofondatrice du groupe Bella Mondo Africa, 1e orchestre exclusivement féminin au pays, sa feuille de route est impressionnante. Digne émissaire de sa culture, elle célèbre la magie des rythmes des Didas du sud-ouest de la Côte d’Ivoire
  • Sonido Pesao (Amérique Latine) - 15 $
    sam. 10 juil.
    Le Ministère
    Sonido Pesao s’inscrit dans la mouvance de la nouvelle vague des musiques latines , à la fois urbaines et profondément respectueuses des traditions, faisant la part belle aux cuivres et aux percussions, conférant ainsi une touche old school à ce mix de cumbia nueva, reggaeton, hip hop et électro.
  • Blaise Labamba (RD Congo) - 15 $
    dim. 11 juil.
    Club Balattou
    Blaise Labamba, conduit son groupe d’une main de maître, entre cassures rythmiques qui ne laissent aucun répit, longues envolées d’accords syncopés et improvisations où dialoguent les claviers et les guitares. De la rumba congolaise et du soukous dans la plus pure tradition!
  • Clerel (Cameroun) - 15 $
    lun. 12 juil.
    Club Balattou
    Remarqué lors de son passage à l’émission La Voix, Clerel possède un timbre singulier, écho de sa sensibilité. À fleur de peau, la soul de cet auteur, compositeur interprète, imprimée de R&B et de gospel, est soutenue par des lignes de guitare acoustique toutes en authenticité.
  • Trio Kora (Guinée-Mali-Sénégal) - 15 $
    mar. 13 juil.
    Club Balattou
    Malgré les années à la pratiquer, cette harpe ouest-africaine à 21 cordes continue d’émerveiller Diely Mori Tounkara, Sadio Sissokho et Yamoussa Bangoura, trois artistes réunis autour de ce majestueux instrument dont le son recèle l’histoire de l’Afrique d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
  • Juliet Nelson (Jamaïque) - 15 $
    mer. 14 juil.
    Club Balattou
    Dans les années 90, Juliet Nelson faisait partie du légendaire label jamaïcain de reggae / dancehall Penthouse Records, collaborant notamment avec Buju Banton. Le reggae de Juliet Nelson fait dans la douceur. Attisé par la voix de la chanteuse et bercé d’intonations Soul, il parle d’abord d’amour.
  • Moridja (RD Congo) - 15 $
    jeu. 15 juil.
    Club Balattou
    Moridja Kitengue Banza est un artiste visuel côté. Mais Moridja est aussi un touche-à-tout! Et la musique lui permet de mettre en valeur un autre pan de sa personnalité. Sa voix pop légère comme la brise caresse un mix parfait de R&B, de soul, de reggae et de reggaeton, soufflé à la rumba congolaise
  • Afrodizz (Nigéria) - 15 $
    jeu. 15 juil.
    Le Ministère
    Depuis 2002, Afrodizz est la référence de de l’Afrobeat au Canada. Le groupe fait sien ce genre musical brut, puissant et intense, puisant à même les rythmes traditionnels nigérians, le highlife, le funk et le jazz, et popularisé à travers le monde par Fela Kuti.
  • El son sonó (Pérou) - 15 $
    ven. 16 juil.
    Club Balattou
    Sur scène, El Son Sono, c’est une succession de rythmes fougueux allant des valses péruviennes, à la rumba, la cumbia, le fesjeto et la salsa. Ce qui n’éclipse en aucun cas toute la qualité et les nuances de leurs arrangements nourris de jazz cuivré.
  • Ronald Lebeau et Kwaliti (Haïti) - 15 $
    sam. 17 juil.
    Club Balattou
    Syli de bronze des Syli d’Or de la musique du monde 2020, Ronald Lebeau et Kwaliti affichent un Kompa haïtien énergiquement cadencé et paré de sonorités Pop et Afro, voire même, parfois, de pointes de blues.
  • Rommel Ribeiro et Rodrigo Simões (Brésil) - 15 $
    dim. 18 juil.
    Club Balattou
    Gilberto Gil a poussé les musiques de son pays sur des chemins jusqu’alors inexplorés, y adjoignant rock et rythmes africains. Pour Rommel Ribeiro et Rodrigo Simões, il est un modèle. Les deux musiciens s’associent aujourd’hui pour revisiter le répertoire de leur légendaire compatriote.
  • Boulila (Maroc) - 15 $
    mar. 06 juil.
    Club Balattou
    Un saxophone vibrant qui jazze les cordes ensorcelante du guembri ; une ambiance qui oscille entre mysticisme gnawa et exaltation de l’impro : on imagine bien la vibe du lauréat des Syli d’Or de la musique du monde 2021 animer, au crépuscule, les ruelles typiques des médinas de Marrakech.
  • Daby Touré (Mauritanie-Sénégal) et Joyce N'Sana (Congo) - 20 $
    mer. 07 juil.
    Le National
    Programme double pour cette soirée aux échos afro-blues, où domineront les voix planantes et enlevantes des deux artistes qui se succèderont sur scène.
  • Lara Klaus (Brésil) - 15 $
    mer. 07 juil.
    Club Balattou
    Empreinte des sons tantôt feutrés, tantôt énergiques, qu’elle tire des percussions brésiliennes, la musique de celle qui a remporté le Syli d’argent de la 14e édition des Syli d’Or de la musique du monde agence divinement les rythmes du nord-est du Brésil, la soul et la musique afro-latine.
  • Soirée Rythmes au féminin (Algérie-Bénin-Brésil-Zimbabwe) - 20 $
    jeu. 08 juil.
    Le National
    Elles jouent de la voix, sur tous les tons, jouent d’instruments avec un talent incroyable et une énergie sans limite. Tout en laissant s’exprimer leur sensibilité. Meryem Saci, Flavia Nascimento, Carine au micro et Chipo Nyambiya sont talentueuses, flamboyantes et allumées.
  • Bumaranga (Colombie) - 15 $
    jeu. 08 juil.
    Club Balattou
    À la croisée des rythmes indigènes et des sons importés par les esclaves venus d’Afrique, les Cumbia, Puya, Tambora et Mapalé de Bumaranga mettent en avant plan les percussions et flûtes traditionnelles, que le groupe magnifie à coup de batterie et d’instruments électriques.
  • Jab Djab et invités (Trinidad-Jamaïque-Burkina Faso)- 20 $
    ven. 09 juil.
    Le National
    Célébrer Nuits d’Afrique sans Jab Djab ? Impossible! Ils étaient là au tout début, avec leur sens de la fête et leur immense talent pour faire lever le public. Ils s'entourent pour cette soirée de King Shadrock, Kabey Konaté et Kayiri venus rendre un hommage à la pluralité des rythmes.
  • Senaya (Sénégal - Guadeloupe) - 15 $
    ven. 09 juil.
    Club Balattou
    Senaya illumine la scène, farouchement et magnifiquement libre. L’autrice, compositrice, interprète et guitariste, boursière du Conseil des arts du Canada, décline tout en finesse, dans son SoûlKreôl, rythmes d’Afrique et des Antilles, jazz, funk, blues, folk, R&B et même negro spiritual.
  • Dina Lévry (Côte d'Ivoire) - 15 $
    sam. 10 juil.
    Club Balattou
    Chanteuse principale de l’orchestre de l’Hôtel Ivoire à Abidjan, cofondatrice du groupe Bella Mondo Africa, 1e orchestre exclusivement féminin au pays, sa feuille de route est impressionnante. Digne émissaire de sa culture, elle célèbre la magie des rythmes des Didas du sud-ouest de la Côte d’Ivoire
  • Sonido Pesao (Amérique Latine) - 15 $
    sam. 10 juil.
    Le Ministère
    Sonido Pesao s’inscrit dans la mouvance de la nouvelle vague des musiques latines , à la fois urbaines et profondément respectueuses des traditions, faisant la part belle aux cuivres et aux percussions, conférant ainsi une touche old school à ce mix de cumbia nueva, reggaeton, hip hop et électro.
  • Blaise Labamba (RD Congo) - 15 $
    dim. 11 juil.
    Club Balattou
    Blaise Labamba, conduit son groupe d’une main de maître, entre cassures rythmiques qui ne laissent aucun répit, longues envolées d’accords syncopés et improvisations où dialoguent les claviers et les guitares. De la rumba congolaise et du soukous dans la plus pure tradition!
  • Clerel (Cameroun) - 15 $
    lun. 12 juil.
    Club Balattou
    Remarqué lors de son passage à l’émission La Voix, Clerel possède un timbre singulier, écho de sa sensibilité. À fleur de peau, la soul de cet auteur, compositeur interprète, imprimée de R&B et de gospel, est soutenue par des lignes de guitare acoustique toutes en authenticité.
  • Trio Kora (Guinée-Mali-Sénégal) - 15 $
    mar. 13 juil.
    Club Balattou
    Malgré les années à la pratiquer, cette harpe ouest-africaine à 21 cordes continue d’émerveiller Diely Mori Tounkara, Sadio Sissokho et Yamoussa Bangoura, trois artistes réunis autour de ce majestueux instrument dont le son recèle l’histoire de l’Afrique d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
  • Juliet Nelson (Jamaïque) - 15 $
    mer. 14 juil.
    Club Balattou
    Dans les années 90, Juliet Nelson faisait partie du légendaire label jamaïcain de reggae / dancehall Penthouse Records, collaborant notamment avec Buju Banton. Le reggae de Juliet Nelson fait dans la douceur. Attisé par la voix de la chanteuse et bercé d’intonations Soul, il parle d’abord d’amour.
  • Moridja (RD Congo) - 15 $
    jeu. 15 juil.
    Club Balattou
    Moridja Kitengue Banza est un artiste visuel côté. Mais Moridja est aussi un touche-à-tout! Et la musique lui permet de mettre en valeur un autre pan de sa personnalité. Sa voix pop légère comme la brise caresse un mix parfait de R&B, de soul, de reggae et de reggaeton, soufflé à la rumba congolaise
  • Afrodizz (Nigéria) - 15 $
    jeu. 15 juil.
    Le Ministère
    Depuis 2002, Afrodizz est la référence de de l’Afrobeat au Canada. Le groupe fait sien ce genre musical brut, puissant et intense, puisant à même les rythmes traditionnels nigérians, le highlife, le funk et le jazz, et popularisé à travers le monde par Fela Kuti.
  • El son sonó (Pérou) - 15 $
    ven. 16 juil.
    Club Balattou
    Sur scène, El Son Sono, c’est une succession de rythmes fougueux allant des valses péruviennes, à la rumba, la cumbia, le fesjeto et la salsa. Ce qui n’éclipse en aucun cas toute la qualité et les nuances de leurs arrangements nourris de jazz cuivré.
  • Ronald Lebeau et Kwaliti (Haïti) - 15 $
    sam. 17 juil.
    Club Balattou
    Syli de bronze des Syli d’Or de la musique du monde 2020, Ronald Lebeau et Kwaliti affichent un Kompa haïtien énergiquement cadencé et paré de sonorités Pop et Afro, voire même, parfois, de pointes de blues.
  • Rommel Ribeiro et Rodrigo Simões (Brésil) - 15 $
    dim. 18 juil.
    Club Balattou
    Gilberto Gil a poussé les musiques de son pays sur des chemins jusqu’alors inexplorés, y adjoignant rock et rythmes africains. Pour Rommel Ribeiro et Rodrigo Simões, il est un modèle. Les deux musiciens s’associent aujourd’hui pour revisiter le répertoire de leur légendaire compatriote.